Que faire face au blues de l’hiver

Ah, l’hiver au Canada! Pour certains d’entre nous, il est impossible d’échapper au « blues de l’hiver ». À l’approche de la saison froide, nous nous sentons moroses, léthargiques et manquons de joie.

Jusqu’à tout récemment, on pensait que la déprime saisonnière était un trouble mental qu’il valait mieux ignorer. Nous savons à présent que cette condition, désormais appelée trouble affectif saisonnier (TAS), est un état bien réel que l’on ne doit pas négliger.

Le TAS a été ainsi baptisé et rapporté systématiquement pour la première fois au début des années 1980 par le médecin Norman E. Rosenthal et ses associés de l’Institut national de la santé mentale aux États-Unis. Le Dr Rosenthal a d’abord été motivé par son désir de trouver la cause de ses propres symptômes de dépression ressentis pendant les journées sombres hivernales.

C’est ainsi qu’il a découvert que la cause principale du TAS est le manque de lumière du soleil qui peut provoquer des baisses de sérotonine, un neurotransmetteur qui régule l’humeur. Le manque de sérotonine (souvent appelée l’hormone du bonheur) peut provoquer de l’anxiété, de la dépression et des troubles du sommeil. Le manque de soleil peut également perturber les rythmes circadiens, ce qui affecte le sommeil.

Les symptômes du trouble affectif saisonnier identifiés par le Dr Rosenthal et son équipe sont les suivants :

  • Manque d’énergie et tendance à trop dormir;
  • Sentiment de dépression la plupart du temps, presque à chaque jour;
  • Perte d’intérêt pour les activités que l’on aime habituellement;
  • Tendance à se retirer et s’isoler de ses amis et de sa famille;
  • Difficulté à se concentrer et à se comporter au travail ou à la maison;
  • Sensation de fatigue et de léthargie constante;
  • Sentiment de désespoir face à l’avenir.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes et pensez souffrir de dépression saisonnière, sachez que diverses solutions s’offrent à vous. Dans son livre, The Winter Blues, le Dr Rosenthal recommande plusieurs types de traitement, dont ceux-ci :

La luminothérapie : C’est le traitement le plus courant pour la dépression saisonnière et celui dont le Dr Rosenthal a été le pionnier. La luminothérapie consiste à introduire plus de lumière dans l’environnement professionnel ou domestique. Elle est largement utilisée dans les hôpitaux et les cliniques en tant que traitement reconnu pour la dépression saisonnière. On peut également l’appliquer à domicile grâce à l’achat d’un caisson lumineux.

La luminothérapie par les pierres précieuses Maharishi (LPPM) constitue une autre forme de traitement. Celle-ci expose des zones précises du corps à la lumière à travers des pierres précieuses de haute qualité telles que les diamants, les émeraudes, les rubis et les saphirs. La structure moléculaire cristalline unique, la couleur particulière et la lumière émise par chaque gemme produisent des effets équilibrants spécifiques sur l’esprit, le corps et les émotions. (Pour de plus amples informations sur la LPPM, visitez (www.luminotherapiegemmes.ca/).

La réduction du stress : Le Dr Rosenthal recommande vivement la réduction du stress comme moyen de faire face au blues de l’hiver. Selon lui, pendant la période hivernale, les personnes souffrant de trouble affectif saisonnier démontrent une capacité réduite à gérer le stress, ce qui peut les plonger dans la dépression. C’est pourquoi il recommande de faire tout son possible pour minimiser le stress. Selon sa propre expérience, la technique de la Méditation Transcendantale s’est révélée être fort utile pour l’élimination du stress. Dans son livre intitulé Transcendence: Healing and Transformation Through Transcendental Meditation, il explique que le profond repos que procure la pratique de la MT réduit le stress en produisant un état de calme physiologique et de paix et de contentement intérieurs. Comme nous l’avons déjà indiqué, la dépression est associée à des taux de sérotonine faibles et des études démontrent que la pratique régulière de la MT augmente la sérotonine. Il en résulte davantage de satisfaction dans la vie et un sentiment de bonheur accru.

Le Dr Rosenthal recommande également d’autres traitements contre le TAS :

  • L’exercice : cela peut s’avérer être un moyen très efficace de lutte contre le TAS. Peu importe le type d’exercice, du moment qu’on le pratique régulièrement;
  • La thérapie par la parole : la dépression peut conduire à l’isolement. Trouver un thérapeute à qui parler peut contribuer à identifier les problèmes et dégager des solutions;
  • Des vacances au soleil : si vous avez accumulé des jours de congé, songez à passer quelques semaines dans un climat chaud. Cela peut faire des merveilles sur votre humeur;
  • Une bonne alimentation : le Dr Rosenthal recommande d’adopter des habitudes alimentaires régulières et un régime riche en protéines, légumes, aliments non transformés et glucides complexes.;

Nous sommes peut-être en plein hiver, mais ce n’est pas une raison pour être malheureux. Il suffit de trouver les bons outils pour rester énergique et positif.

Conseil nutritionnel – Nous avons tous besoin de glucides pour nous donner de l’énergie, mais ils ne sont pas tous identiques. Les glucides les plus nutritifs sont les céréales complètes biologiques comme le seigle, le quinoa, l’amarante et le millet. Ces céréales nous procurent non seulement de l’énergie, mais sont riches en protéines et en minéraux et favorisent des taux de cholestérol et de glucose sanguin sains.

Recette santé pour l’hiver : Quinoa aux raisins secs (5 portions)

Ingrédients
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 tasse de quinoa
1 cuillère à café de graines de fenouil
2 cuillères à soupe de raisins secs
½ cuillère à café de sel
½ cuillère à café de poivre noir
2 tasses d’eau

Préparation

  • Faire chauffer l’huile dans une casserole de deux litres.
  • Faire griller les graines de fenouil et les raisins secs dans l’huile jusqu’à ce que les raisins secs semblent légèrement dorés.
  • Ajouter le quinoa et faire revenir les graines à feu doux pendant quelques minutes.
  • Ajouter le sel, le poivre et l’eau et porter à ébullition.
  • Baisser le feu et laisser mijoter en couvrant la casserole avec un couvercle.
  • Faire cuire jusqu’à ce que l’eau ait disparu, environ 20 minutes.
  • Savourer le mélange subtil de sucré et de salé, ainsi que les protéines supplémentaires qu’offre cette céréale ancienne.