why am so tired Fr

Épuisée? La MT peut vous faire sentir mieux.

Entendez-vous l’alarme et souhaitez-vous pouvoir appuyer sur le bouton rappel de sonnerie?
Votre cou, vos épaules, votre dos vous font-ils mal?
Rêvez-vous de vous effondrer sur le canapé sans qu’on vous dérange?

On ne peut certainement pas vous le reprocher. En tant que femmes, nous jonglons entre engagements professionnels, garde des enfants, faire le chauffeur, l’épicerie, les tâches ménagères, et la liste est longue.

Selon Amy Ruff, infirmière, de nombreuses femmes présentent des préoccupations qui semblent simples mais néanmoins invalidantes, et qui sont souvent fondées sur leur fatigue chronique. Les conversations commencent généralement par « Pourquoi suis-je tout le temps si fatiguée? »

Le syndrome de fatigue chronique est apparemment bien plus répandu au Canada et davantage que de nombreuses autres affections. La fatigue chronique est aussi connue sous le nom d’encéphalomyélite myalgique (EM). En 2017, CTV News1 a rapporté qu’une enquête de Statistique Canada a révélé que 560 000 Canadiens avaient reçu un diagnostic de fatigue chronique. Cela représente une augmentation de 36,7 % par rapport aux résultats de 2014. Ce chiffre suggère également que la maladie pourrait être plus fréquente que le cancer du sein, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques combinés.

En anglais

La pratique régulière de la technique de MT réduit la fatigue. Pendant les moments de stress, les glandes surrénales sécrètent trois hormones de stress importantes : le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline. Si ces hormones de stress demeurent à des niveaux chroniquement élevés, elles augmentent le risque d’insomnie, de reflux acide, de migraines, de dépression, de fatigue chronique, d’épuisement, de défaillance du système immunitaire et de vieillissement.

Au fil des décennies, les recherches sur la MT ont mis en évidence certains des changements physiologiques féminins qui entraînent une réduction de la fatigue, notamment :

Diminution de la fréquence respiratoire, de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle, de la tension musculaire et de l’anxiété.

Réduction du taux de cortisol chez les femmes : 66 % de la population souffre d’une certaine forme de fatigue surrénalienne qui provoque une sensation générale de fatigue et d’absence de bien-être. Une étude publiée dans Psychoneuroendocrinology a révélé que la technique de MT réduisait les niveaux de base de cortisol, évitant ainsi une surcharge des glandes surrénales pendant les périodes où elles n’étaient pas soumises à un stress extrême.

Diminution des hormones de stress : s’agissant des trois principales hormones de stress, leur niveau était de 30 à 40 % inférieur à celui de non-méditants. On a également constaté un effet normalisant à long terme sur les niveaux d’hormones tout au long de la journée et de la nuit (Journal of Neural Transmission, Physiology & Behavior et Journal of Alternative and Complementary Medicine).

Mme Ruff est une professeure passionnée et une fervente défenseuse de la MT. Elle a appris la technique de MT six mois après son premier emploi d’infirmière. Elle attribue son succès dans la gestion de ses 40 années d’infirmière à sa pratique de la MT deux fois par jour. Sa fatigue n’a jamais été débilitante, et l’épuisement d’un long quart de travail se dissipait lors de sa méditation suivante.

Il y a beaucoup de moments dans la vie où nous nous sentons trop fatiguées. Il est important de lutter contre la fatigue afin qu’elle ne devienne dangereuse pour la santé.

La MT est une technique qui aide les femmes à éviter l’épuisement et à améliorer leur qualité de vie.

Avez-vous une anecdote ou une expérience liée à la MT que vous souhaitez partager? Le fait d’écrire et de relater votre vécu peut constituer une expérience profonde pour vous ainsi que pour nos lectrices.

* Envoyez-moi des textos provenant de La MT pour les femmes.
* Recevoir des courrielsprovenant de La MT pour les femmes.